Les concours d’Obédience existent en Angleterre depuis les années 50, il s’agit d’exercices d’obéissance stricte où l’on recherche la perfection dans l’exécution, différents de ceux que l’on pratique dans les autres pays d’Europe (cette année j’ai amené une équipe de France pour la première fois à la Coupe du Monde d’Obédience qui se déroule à la Crufts, la plus grosse exposition canine avec plus de 22000 chiens).
Parmi les pays Anglo-Saxons qui pratiquent l’obédience, c’est au Canada que des utilisateurs vont avoir l’idée d’assouplir leur chien dès 1980 par des exercices de danse. En 1989 une américaine a l’idée de mettre en place une chorégraphie élaborée avec l’aide d’un professionnel de la danse.
 En 1991 une association internationale des sports en musique est créée et en 1992 a lieu le premier concours officiel avec son vainqueur Dawn Jecs sur une musique classique et Rachel Hubard sur un Rock’n Roll.
Une seconde association nommée « Canine Freestyle » est fondée en 1995, elle fera une démonstration pour l’American Kennel Club (Société Canine aux USA), ce sera le début du Freestyle aux Etats-Unis.

En Angleterre la grande innovatrice sera Mary Ray, conductrice de haut niveau en obéissance qui mettra au point un programme avec Peter Lewis ( un des fondateur de l’Agility) pour faire des démonstrations à l’exposition de la Crufts. Elle l’appellera Heelwork to music, des exercices basés sur une marche au pied très poussée et un excellent contrôle du chien, il y a beaucoup moins de fantaisie que dans le Freestyle américain.
Le premier concours aura lieu en 1996 sous l’égide du Kennel Club avec 24 participants.

En dehors des pays Anglo Saxons, le dog Dancing comme on l’appellera alors, arrive en Suisse grâce à Angela Schmid qui s’est formée auprès de Mary Ray en 1997.
En France c’est cette année que la CNEA a eut l’heureuse idée de lancer cette nouvelle forme de compétition sous l’appellation d’Obérythmée.

 

Back GPFBack GPF

 Merci à Sandrine pour les photos


-Les principes de base

 

Il suffit de suivre l’application de la Méthode Naturelle dans la partie obéissance, c’est l’objet de motivation (friandise ou jouet) qui mobilise le chien et qui l’incite à bouger dans le sens que vous désirez, c'est-à-dire le comportement recherché.

- La récompense doit être donnée au moment même où ce comportement apparaît.

- Associer le signal qui servira plus tard à déclencher le comportement, il peut être d’ordre verbal, par exemple « tourne » ou gestuel, par exemple : mouvement circulaire de la main.

    • Contrairement au programme obéissance vous pouvez faire les deux, si vous le désirez.

    • Procédez par séquences, ce que l’on nomme des approximations successives. Par exemple pour la marche arrière on se contente au début d’un seul pas en arrière.

    • Sachez toujours mobiliser l’attention du chien sur vous quel que soit l’endroit où vous vous exercez. Le « regard sur le maître » est facile à obtenir puisque vous êtes un distributeur d’agréable.

    • Suivez les lois d’apprentissage pour sevrer progressivement votre élève des récompenses : phase systématique, phase intermittente, phase aléatoire.

    • Attendez qu’il ait mémorisé plusieurs exercices pour les assembler et les lui faire réaliser à la suite.

    • Au début ne vous préoccupez pas de l’ensemble artistique, encouragez votre élève pour qu’il réussisse. Habituez-le à travaillez en musique avant de choisir le thème musical qui contiendra les enchaînements.

    • Lorsque vous aurez bien préparé votre élève vous pouvez commencer à mettre sur papier la chorégraphie et le minutage par rapport à la musique.

    • Enfin c’est le moment de faire le choix de votre costume adapté au thème musical ainsi que des accessoires.

- Quels sont les figures que l’on peut pratiquer ?

La plupart des exercices peuvent être mis en place dès l’école du chiot à l’âge de 2 mois, il suffit d’avoir une motivation suffisante dans la main.

 

Up ORBack fait le beau


      - Marche sans laisse à gauche et à droite du maître
      - Marche entre les jambes ( tout dépend de la taille du chien !)
      - Slalom entre les jambes
      - Ramper
      - Tourner sur lui-même pendant la marche ou à l’arrêt
      - Saluer
      - Rouler sur lui-même au sol
      - Faire le mort
      - Marche arrière
      - Faire le beau
      - Sauter par-dessus la jambe ou entre les bras (le maître étant accroupi)
      - Rapporter un chapeau ou une canne
      - etc.

 

 

 

 

 

 

Up OR



Les concours d’Obérythmée
Le règlement a été approuvé par la SCC le 13 Septembre 2005, ces épreuves sont organisées par les Clubs d’éducation canine, elles sont ouvertes à tous les chiens âgés au minimum de 12 mois, pour y participer il faut une licence qui comprend une assurance responsabilité civile.
On trouve des niveaux différents : premier pas, novice, intermédiaire, avancé. Le maître et son chien vont évoluer sur une musique choisie et exécuter des figures mettant en valeur la sociabilité, l’harmonie de leur rapport, la précision et le dynamisme dans le respect du chien.
Les prestations sont jugées sur 110 points : 50 points pour la technique et 50 points pour la partie artistique, l’allure générale est notée sur 10.
Les épreuves ont lieu sur un terrain extérieur gazonné de 15mX20m ou en salle sur une moquette de 10mX15m

 

 

 

 

Pour en savoir plus, le livre de Joseph ORTEGA : « Le programme Obéissance par la Méthode Naturelle-Initiation à l’Obérythmée »,  à commander dans le site : www.ecole-du-chiot.com